NEOCLASSICA

Aux confluents de l'Antiquité et de la modernité

Oraux (CPGE)

LATIN

Je vous propose ici quelques textes d’oraux afin que vous puissiez vous entraîner et voir le format des épreuves.

ENS Ulm Latin

Le temps de préparation est désormais d’1h 30 pour 30 min de passage (20 min de prestation et 10 min de reprise/discussion).

L’oral de latin (Extrait de Méthod’ Latin)

PRÉPARATION

• Prendre la peine de lire le titre, les indications, les notes et les vocabulaire fournis par le jury ! 

• Bien savoir gérer son temps de préparation 

• Pour les épreuves sans dictionnaire, tenter de comprendre les mots a priori inconnus grâce à l’étymologie, à la formation des mots ou à des rapprochements avec le français (ou avec une autre langue) 

• Essayer de ne pas réduire le temps dévolu au commentaire à peau de chagrin, le cas échéant 

INTRODUCTION 

• La rendre concise et frappante 

• Ne pas en faire trop sur l’auteur (ne pas donner de biographie détaillée) 

• Caractériser le texte (poésie/prose ; genre ; auteur ; œuvre ; énonciation) 

• Contextualiser le texte et, le cas échéant, présenter les personnages et leurs rapports 

• Donner les éléments essentiels qui montrent d’emblée que vous avez compris l’intérêt et les enjeux du texte

• Ne pas se contenter de reprendre le chapeau introductif s’il en a un 

LECTURE

• Lire de manière fluide 

• Autant que faire se peut, faire entendre les groupes de mots qui vont ensemble 

• Bien lire les y qui ne prononcent comme des français

• Mettre le ton si nécessaire (discours, dialogue théâtral…) et être expressif 

• Ne pas oublier les élisions en poésie

            Aujourd’hui, on préconise la prononciation restituée. Quoi qu’il en soit, tenez-vous-en à la prononciation que vous avez choisie. 

TRADUCTION 

• Reprendre le texte par groupes de mots

• Traduire précisément (vocabulaire, temps, structures…) 

• Ne changer l’ordre de la phrase que si cela est nécessaire

• Le cas échéant, proposer rapidement une traduction littérale – c’est un des avantages de l’oral – puis une traduction en bon français, notamment pour les passages très délicats ou impossibles à rendre immédiatement en français

• Privilégier l’exactitude à l’élégance, sans pour autant se priver de cette dernière  

COMMENTAIRE

• Dès l’introduction du commentaire, donner les éléments clefs du texte, son intérêt, ses enjeux 

• Annoncer clairement si vous allez faire un commentaire linéaire ou composé (selon les modalités de l’épreuve, qu’il faut évidemment connaître sur le bout des doigts)

• Énoncer clairement et posément l’axe de lecture que sera suivi et y rattacher les remarques tout au long du commentaire 

• Proposer clairement soit les parties de commentaire pour un commentaire composé soit une structure précise du texte (ses grands mouvements) pour un commentaire linéaire 

• S’appuyer systématiquement sur des segments du texte ou sur un élément d’histoire ou de culture latines 

• Connaître les figures de style, les notions de métrique et le vocabulaire grammatical[1] (natures, fonctions, propositions…)

• Faire des remarques d’ordre stylistique et grammatical 

• Toujours les relier à une interprétation possible 

• Étudier l’ensemble du texte à part égale 

• Conclure rapidement en reprenant l’axe de lecture 

• Soigner les dernières minutes, qui sont la dernière impression que vous laissez

REPRISE

• Rester concentré : l’épreuve n’est pas finie ! 

• Rester ouvert : la reprise est censée faire gagner des points

• Être réactif 

• Prendre son temps mais ne pas hésiter à dire que l’on ne sait pas : il vaut mieux passer au point suivant pour tenter de gagner des points plutôt que de perdre du temps et de laisser un grand silence  

• Reprendre le segment que le jury signale comme incorrect et proposer une nouvelle traduction sans attendre qu’on le demande 

            Il faut trouver un équilibre : on a le droit de rester sur ses positions, pour tel ou tel point de commentaire, si on argumente bien en s’appuyant précisément sur le texte, mais il faut être capable de reconnaître ses erreurs et de proposer une autre traduction ou idée.

EXPRESSION ET ATTITUDE

• Ne pas oublier de dire « bonjour Madame/Monsieur » et « au revoir »

• Parler dans un français correct

• Parler clairement et distinctement 

• Éviter de ponctuer votre prestation des insupportables « euuuh » qu’on entend trop souvent 

• Parler avec un débit correct et intelligible pour l’auditoire

• Regarder le jury et ne pas avoir toujours les yeux fixés sur ses notes

• Ne pas exagérer ses gestes lorsqu’on parle 

• Bien gérer le temps imparti 

• Donc avoir une montre !

• Savoir maîtriser son stress avant et pendant l’épreuve ainsi que devant le jury

• Ne pas oublier de sourire de temps en temps ! 


[1] À cet égard, vous pouvez vous rapporter à la Terminologie grammaticale (CRDP, 1997), publiée par le Ministère de l’Éducation nationale et facilement trouvable sur Internet, et aux grammaires françaises indiquées dans la bibliographie.