Fiche conçue par Olivier Espié (©)

De manière générale, et même si le latin n’est pas dépourvu de termes abstraits – preuve en est la langue philosophique de Cicéron –, il est préférable, dans l’exercice du thème latin, de rendre les mots ou tournures abstraites françaises par des périphrases ou expressions plus concrètes en latin. Voici quelques idées.

     

     Certains substantifs peuvent avantageusement être remplacés par des périphrases :

• la morale, l’éthique : philosophia quae est de uita et moribus // philosophia in qua de bonis rebus et malis deque hominum uita et moribus disputatur // ea pars philosophiae quae ad mores pertinet

• l’objection : quod opponitur // ea quae contra disputantur 

• les plantes : ea quae terra gignit / parit // ea quae gignuntur / oriuntur / generantur e terra // ea quae a terra stirpibus continentur // ea quorum stirpes terra continentur

     L’emploi de substantifs neutres, de propositions infinitives ou interrogatives indirectes, de relatives, etc., permet souvent de donner aux phrases traduites une coloration plus latine :

• impossible : quod fieri non potest

• j’exposerai mon sentiment : quid sentiam enuntiabo

• se proposer un but élevé : magna spectare

• ma tâche est ensuite de montrer : sequitur ut doceam…

• si l’on recherche l’origine du rythme et son utilité : si quaeritur unde ortus sit numerus et ad quam rem adhibeatur

• on peut juger de l’importance de l’amitié / des bienfaits de l’amitié / quel bien l’amitié représente : quantum boni sit in amicitia iudicari potest

• cette question elle-même est d’une grande importance : refert magnopere id ipsum

• j’ai tenté ma chance : temptaui quid possem

• je niais l’existence des dieux : deos esse negabam

• enquêter sur l’antériorité de l’Iliade sur l’Odyssée prior scripta sit Ilias an Odyssea inuestigare

• discuter du choix de l’enseignant : qua ratione magistri eligendi sint disserere

• on recherche les conséquences de chaque chose : quid quamque rem sequatur, anquiritur 

• il fait tout pour atteindre son but : omnia facit quo/it propositum adsequatur [si quo final (au sens de ‘afin que par là’) s’emploie souvent avec un comparatif, Cicéron l’emploie aussi sans*]

• prendre dans les maux ce qu’il peut y avoir de bien : excerpere ex malis si quid inest boni 

• prévoir l’avenir : prouidere quid futurum sit 

• nous croyons en l’immortalité de l’âme : permanere animos arbitramur

• il a exprimé verbalement / a manifesté par la parole son émotion : commotum se esse dixit

• toute philosophie dans son ensemble a pour but d’assurer le bonheur : summa omnis philosophiae ad beate uiuendum refertur

• au moindre bruit, il se met à frisonner : quicquid increpuerit cohorrescit

• de là se dégage bien la nature de cette bienséance : ex quo emergit quale sit decorum illud  

*Voici quelques exemples tirés du bon Marc :

Sublata etiam erat celebritas uirorum ac mulierum, quo lamentatio minueretur ; auget enim luctum concursus hominum. (Leg. 2, 65)

Corrupisse dicitur A. Cluentius iudicium pecunia, quo inimicum innocentem Statium Albium condemnaret. (Clu. 9)

Ego uero in isto genere libentius cum multorum tum hominis eloquentissimi et sapientissimi, L. Crassi, auctoritatem sequor, qui cum Cn. Plancum defenderet, accusante M. Bruto, homine in dicendo uehemente et callido, cum Brutus duobus recitatoribus constitutis ex duabus eius orationibus capita alterna inter se contraria recitanda curasset, quod in dissuasione rogationis eius quae contra coloniam Narbonensem ferebatur quantum potest de auctoritate senatus detrahit, in suasione legis Seruiliae summis ornat senatum laudibus, et multa in equites Romanos cum ex ea oratione asperius dicta recitasset, quo animi illorum iudicum in Crassum incenderentur, aliquantum esse commotus dicitur. (Clu. 140)

Il existe en fait une différence de nature sémantique entre ut et quo, puisque quo signifie plus précisément « afin que par là, pour que par ce moyen ». D’ailleurs, on trouve aussi, de manière attendue, ut eo :

Ergo hoc proposito numquam eris diues ante, quam tibi ex tuis possessionibus tantum reficietur, ut eo tueri sex legiones et magna equitum ac peditum auxilia possis. (Par. 6, 45).